Les signes révélateurs de troubles articulaires chez les chevaux : que faut-il surveiller ?

Les troubles articulaires peuvent avoir un impact significatif sur la santé et les performances des chevaux. En tant que propriétaire attentif, il est essentiel de connaître les signes révélateurs de ces problèmes afin de pouvoir réagir rapidement et offrir les meilleurs soins à votre compagnon équin bien-aimé. Si vous n’avez jamais été confronté à ce genre de problème chez votre cheval, voici les signes courants de troubles articulaires à surveiller chez vos chevaux. Nous en profiterons pour vous donner des conseils pratiques pour les surveiller de près.

Boiterie : un signe évident à ne pas ignorer

La boiterie est souvent le premier signe visible d'un problème articulaire chez un cheval. Elle peut varier en intensité, allant d'une légère boiterie à une démarche clairement affectée. Vous pouvez observer une boiterie plus prononcée après un exercice intense ou sur une surface dure. Il est important de noter que la boiterie peut également être causée par d'autres problèmes de santé, il est donc essentiel de consulter un vétérinaire pour obtenir un diagnostic précis. Cliquez ici pour avoir plus d’informations.

A lire aussi : Guide ultime pour choisir votre caméra de chasse

Raideur : quand le mouvement devient difficile

La raideur est un autre signe révélateur de troubles articulaires chez les chevaux. Un cheval atteint peut sembler raide lorsqu'il démarre, tourne ou effectue des mouvements qui sollicitent les articulations affectées. Il peut avoir du mal à fléchir les articulations et à bouger librement. La raideur peut être plus évidente après une période de repos prolongée ou lors des premiers pas après une nuit au box.

Gonflement ou chaleur articulaire : des signes visibles de problèmes articulaires

Lorsqu'une articulation est touchée par un problème articulaire, elle peut présenter un gonflement, une sensibilité accrue et une chaleur excessive. En passant doucement la main sur l'articulation, vous pouvez détecter un gonflement ou une réaction de douleur de la part de votre cheval. Certains troubles articulaires peuvent provoquer des changements internes sans nécessairement entraîner un gonflement externe. L’intervention d’un vétérinaire est donc requise.

Cela peut vous intéresser : Quels sont les accessoires à choisir pour vos poules ?

Sensibilité au toucher : votre cheval réagit-il de manière excessive ?

Un cheval atteint de troubles articulaires peut réagir de manière excessive lorsque vous touchez ou manipulez une articulation spécifique. Il peut montrer des signes de douleur ou d'inconfort, se retirer ou essayer d'éviter le toucher dans cette zone. L'observation attentive des réactions de votre cheval lorsqu'il est touché peut vous aider à identifier les articulations problématiques.

Changements de comportement : un indice subtil à ne pas négliger

Les troubles articulaires peuvent influencer le comportement d'un cheval. Si votre cheval devient irritable, agité ou montre des signes de résistance lorsqu'il est monté ou travaillé, cela peut être le résultat de douleurs articulaires. Certains chevaux peuvent également présenter : 

  • des changements d'appétit, 
  • une diminution de l'énergie, 
  • une baisse de performance générale. 

Si vous remarquez de tels changements de comportement chez votre cheval, il est important de considérer la possibilité de troubles articulaires et de consulter un vétérinaire pour une évaluation approfondie.

Difficulté à se coucher ou à se relever : les mouvements qui révèlent la douleur

Un cheval souffrant de troubles articulaires peut éprouver des difficultés à se coucher ou à se relever. Ces mouvements impliquent des flexions et des extensions des articulations, ce qui peut provoquer de la douleur et de l'inconfort pour un cheval atteint. Si vous observez une réticence, une lenteur ou une raideur excessive lors de ces mouvements, il est important d'envisager des problèmes articulaires et de consulter un vétérinaire.